Kimpex Canada, une panoplie de pièces et accesssoires de VTT/UTV

Raconter l’évolution de Kimpex, c’est parler de l’histoire d’une entreprise modeste qui est devenue grande au fil des ans. Ce fleuron québécois est maintenant une référence pour les adeptes de sports motorisés et ses produits et accessoires se retrouvent sur de nombreux quads et côtes que vous croisez tous les jours. 

Les origines de Kimpex remontent à 1967 alors que son fondateur, Gilles Soucy, un agriculteur adepte de motoneiges et de mécanique, achète un autobus qu’il transforme en entrepôt mobile de distribution de pièces. Six ans plus tard, face au succès rencontré, un réel entrepôt est construit à Drummondville. On y retrouve encore aujourd’hui des bureaux de Kimpex. Suite à des acquisitions, Gilles Soucy inc. devient en 1978 Quimpex ltée, un mariage entre les mots Québec Import Export, et la fabrication de pièces de motoneiges débute, avant que Kimpex soit choisi comme nom plus passe-partout. Dans la décennie qui suit, l’entreprise étend son activité dans le domaine marin, des motos et des VTT. 

En 1987, Kimpex traverse la frontière vers les États-Unis avec l’ouverture d’un centre de distribution à Champlain, dans l’État de New York, un peu avant de créer la marque de casques et vêtements CKX qui deviendra un nom de référence dans l’industrie de la motoneige. La machine ayant pris une vitesse inattendue, Gilles Soucy se départit de Kimpex en 1993 au profit d’acheteurs américains pour ce qui est du volet de distribution, ne conservant que le volet de fabrication sous le nom de Groupe Soucy. Mais ce ne sera que pour un temps, car Kimpex est racheté par Groupe Soucy en 1999. Le nouveau millénaire rime avec l’implantation de plateformes « business To business » et d’un site de commande en ligne où les concessionnaires peuvent passer leurs commandes. 

L’année 2006 est aussi marquante pour Kimpex, car c’est à ce moment que sont mises en marché les fameuses chenilles Commander qui ont évolué jusqu’à ce jour alors que la gamme de dernière génération WS4 étant maintenant offerte. C’est aussi en 2006 que les premières pelles Click’n’Go sont mises en marché. Deux ans plus tard, un nouvel entrepôt de 70 000 pieds carrés a été construit, lequel se verra doté d’outils technologiques de pointe pour la gestion des stocks en vue de faciliter les opérations. Quand Kimpex célèbre un demi-siècle d’existence en 2017, sa renommée n’est plus à faire dans le domaine des sports motorisés au Canada, son expansion se poursuivant ici et ailleurs. 

Aujourd’hui, les produits de Kimpex sont distribués par un réseau de près de 3000 revendeurs situés au Canada, aux États-Unis et en Europe. Et les consommateurs peuvent eux-mêmes passer leurs commandes sur le site kimpex.com tant pour les produits et accessoires relatifs aux domaines des VTT et côtes à côtes, des motos, des motoneiges ou de la marine. 

Dans le cas des VTT et côtes à côtes, Kimpex se targue d’offrir pas moins de 21 000 produits disponibles chez les revendeurs ou que quiconque peut commander directement. On parle ici de pelles, de treuils, d’ensembles de chenilles, de coffres, d’outils d’entretien de terrains, de pièces de carrosserie ou d’éclairage, de pneus, sans compter les items dédiés à la chasse et la pêche et les accessoires chauffants, les pièces d’échappement ou de suspension et les huiles et lubrifiants. La liste est longue et elle représente bien la variété de VTT disponibles sur le marché et les besoins particuliers toujours grandissants de ceux qui les conduisent pour le plaisir, le travail ou la chasse. 

Kimpex : tour du propriétaire

Afin d’en apprendre un peu plus sur Kimpex, nous avons posé quelques questions à Lisa-Marie Lemay, coordonnatrice de projets marketing, question de mieux connaître le fonctionnement de l’entreprise. 

Dans la grande gamme de produits Kimpex, en fabriquez-vous certains ou les faites-vous tous fabriquer de façon exclusive pour votre marque ?

« Nous ne sommes pas une entreprise manufacturière. Nos produits maison sont conçus et développés par nos équipes d’innovation. La fabrication est par la suite confiée à des usines spécialisées qui produisent selon nos spécifications. »

Quels sont les processus et essais en place pour vous assurer que vos produits conviennent aux véhicules existants sur le marché ?

« Tous nos produits sont testés de façon rigoureuse avant d’être mis en marché. »

Comment se déroule le processus de conception et de fabrication des vos casques ?

« Kimpex est propriétaire de la marque de vêtements et de casques CKX. Plusieurs casques sont conçus et développés par une équipe d’ingénierie à Drummondville. Les marques LS2, Leatt et Arai sont des marques que nous distribuons. »

Est-ce qu’il existe des gammes de casques spécifiques pour les pour VTT et aussi pour les côte à côte ?

« Non. Selon le type de randonnée ou de pratique, c’est au goût du conducteur et du passager. Certains préfèrent rouler avec un casque ouvert, d’autres avec un modulaire, ou encore avec un casque fermé. Chaque casque a ses avantages et ses inconvénients. C’est parfois aussi une question de look recherché. »

Qu’est-ce que le casque âgé que je retrouve dans mon garage n’offre pas en comparaison aux derniers mis en marché en termes de confort, de sécurité et d’innovations ?

« Comme en toutes choses les casques ont beaucoup évolué ! Ils sont plus légers, plus confortables et plus sécuritaires. Grâce à des matériaux plus performants et différentes technologies, ils sont en mesure de mieux absorber les chocs pour réduire les risques de blessures graves. Les casques sont aussi plus adaptés au type de conduite en fonction des besoins de l’utilisateur. Si vous cherchez un casque, on vous demandera d’abord : “Pour quel type de pratique ?” Et soit dit en passant, on recommande de changer son casque tous les cinq ans ! C’est peut-être le moment de vous équiper ! »

Quelles sont les gammes de prix de vos produits sur le marché pour ce qui est des casques, vêtements et accessoires ?

« De l’entrée de gamme jusqu’à très haut de gamme. Nous sommes un distributeur qui offre une gamme complète pour satisfaire tous les budgets. »

Email copié dans dans vote clipboard