Organisation de la pratique du quad au Québec

Le Québec dispose d’une structure et d’un cadre de fonctionnement unique avec 134 clubs et plus de 48 000 membres fédérés au sein de la FQCQ (Fédération Québécoise des Clubs Quads). On estime qu’il y a 300 000 véhicules en circulation au Québec, dont près de 294 706 enregistrés auprès de la S.A.A.Q. Le quad se pratique aussi bien en hiver (sur des sentiers entretenus par les clubs) que durant le reste de l’année.

Pratique du VTT et données d’exploitation des clubs. Le quad: une industrie jeune et en pleine expansion.

En 10 ans, soit de 1993 à 2004:

  • Le nombre de VTT immatriculés au Québec a plus que doublé. Il est passé de 128 901 à 294 706, soit près de 165 805 véhicules de plus, ce qui représente une augmentation de plus de 116%.
  • Le nombre de clubs quads au Québec a plus que doublé. Il est passé de 51 à 145, soit 94 clubs de plus pour une augmentation de 175%. 179 754 VTT neufs ont été vendus au Québec pour une moyenne de 16 341 véhicules par année.

De 1995 à 2004, le nombre de membres de la Fédération Québécoise des Clubs Quads a plus que quintuplé en passant de 9000 à 51 492.

De 1999 à 2004, le nombre de kilomètres de sentiers reconnus par la FQCQ a doublé, passant de 8906 à 17159.

En septembre 2001, 13% de la population québécoise adulte a pratiqué au moins une excursion d’agrément d’une heure ou plus, en quad, au cours des douze derniers mois. La pratique du quad serait dons, actuellement équivalentes ou supérieure à celle de la motoneige (le taux de pratique de la motoneige était de 14 % en 1998 et le nombre de véhicules immatriculés est en baisse depuis 1995).

Source: Rapport final par Desjardins Marketing Stratégie en collaboration avec Tescult inc. Québec, Août 2004.

Le réseau de sentiers

Les clubs membres de la FQCQ offrent 17 045 km de sentiers dont 9 661.15 km accessibles en hiver seulement, 7 384 km accessibles l’été et 4 685 km à l’année longue.

Les régions offrant une pratique à l’année longue sur des sentiers entretenus et balisés par les clubs sont:

  • Estrie
  • Mauricie
  • Iles-de-la-Madeleine
  • Saguenay / Lac-St-Jean
  • Chaudière-Appalaches
  • Bas-St-Laurent
  • Outaouais
  • Laurentides
  • Lanaudière
  • Montérégie
  • Québec
  • Centre-du-Québec
  • Abitibi-Témiscamingue

En hiver seulement, dans les régions suivantes:

  • Québec

En été seulement, dans les régions suivantes:

  • Côte-Nord
  • Québec
  • Gaspésie

En 2000, la FQCQ a implanté une numérotation des sentiers à l’échelle du Québec.

La signalisation est maintenant conforme à 50% du réseau.

Le marché Québécois

Les aspects recherchés par les adeptes du Quad sont:

  • Des sentiers bien aménagés
  • Une signalisation adéquate
  • Des paysages agréables

Les conditions d’enneigement en hiver et disposant de vastes espaces naturels facilement accessibles par divers réseaux existants la nécessité de compter sur une organisation près du terrain formée de clubs locaux regroupés au sein d’un organisme provincial fort et représentatif.

Le Marché

Exercice Nombre de VTT immatriculés au 31 décembre Nombre de membre au 31 octobre Nombre de Km de sentiers Nombre de clubs membres au 30 avril Nombre de VTT neufs vendus au Québec
2003 276 576 51 108 17 159 140 28 605
2002 257 993 43 867 16 436 130 37 303
2001 238 151 33 658 15 046 121 23 415
2000 222 596 31 711 11 334 109 21 816
1999 191 311 23 517 8 906 100 17 807
1998 175 026 16 644 N/D 95 11 117
1997 162 892 12 500 N/D 77 10 548
1996 156 194 11 000 8 227 72 8 663
1995 147 647 9 000 60 9 238
1994 138 172 N/D 53 9 812
1993 128 901 N/D 51 11 429

Impact économique sommaire de l’activité quad au Québec

Les dépenses directes associées à la pratique de l’activité Quad dans l’ensemble du Québec sont évaluées à environ 250,0 M$. Ces dépenses sont effectuées surtout dans des régions où l’économie est moins diversifiée.

Le développement du produit passe par:

  • La mise en place de sentiers de qualité, bien localisés, bien aménagés, facilement accessibles, interrelliés, bien répertoriés et cartographiés.
  • Le développement de réseaux alvéolaires accessibles par les grandes routes de Quad dans des 
  • Environnements à haut potentiel d’attractivité.
  • Une emphase particulière dans les régions situées au nord du Saint-Laurent ayant de meilleures conditions d’enneigement en hiver et disposant de vastes espaces naturels facilement accessibles 
  • Par divers réseaux existants.
  • La nécessité de compter sur une organisation près du terrain formée de clubs locaux regroupés au sein d’un organisme provincial fort et représentatif.

Source : Pluram de juillet 1996 et la Société de l’assurance automobile du Québec.